dans , , , , ,

Fujifilm : Fujifilm X-Pro 3 est officiel

On attendait avec impatience l’annonce officielle du constructeur japonais, pas de déception, le X-Pro 3 est annoncé aujourd’hui et il promet d’envoyer du lourd. Matériau ultra solide, capteur surpuissant et logiciel au top, cette dernière mouture devrait séduire les photographes les plus exigeants. 

Dernier né de la gamme X-Pro lancée en 2012, le X-Pro 3 lancé ce jour signe une nouvelle ère de l’hybride à la sauce Fuji. 

Le premier élément d’importance à mettre en avant, même si le constructeur en avait déjà parlé lors de son X-Summit, est la conception du boîtier, partiellement en titane. Les capots sont en effet conçus dans ce matériau ultra solide (pour la version noire tout du moins), les versions Dura Black et Dura Silver bénéficieront en plus d’un revêtement Duratect. Le corps du boîtier se compose quant à lui d’un alliage de magnésium. Le constructeur se targue également d’une excellente résistance à l’humidité et à des températures négatives, due en partie aux joints anti-ruissellement situés en 60 points du boîtier. Ce dernier sera équipé du très bon capteur « X-TransTM CMOS 4 » rétroéclairé de 26,1 mégapixels et le processeur d’image « X-Processor 4 ». 

Viseur hybride pour boîtier hybride

L’avantage des X-Pro, depuis leurs débuts, c’est de proposer un viseur à la fois optique et électronique. Sur cette nouvelle mouture, le viseur électronique s’équipe d’un écran de 3,69 Mpt optimisé avec une couvrance à 97 % de l’espace colorimétrique sRGB. Le viseur bénéficie également d’un mode boost qui ajoute un cliché noir entre chaque image affichée à environ 100 images par secondes pour donner le sentiment de fluidité dans le suivi des sujets mouvants. Autre avantage, le viseur optique se complète d’une option de télémètre électronique. Une petite fenêtre de visée numérique se superpose ainsi au viseur optique permettant de vérifier le rendu avec les différents réglages appliqués. 

actualités

Écran pivotant à 180 °

Sur ce nouveau modèle, Fujifilm a fait le choix de placer un écran LCD pivotant à 180° permettant d’effectuer une visée par le dessus ou en dessous. Tactile, il bénéficie en outre d’une belle définition de 1,62 million de points. Il est à noter que ce grand écran est rangé vers l’intérieur du boitier et que le dos ne laisse apparaître qu’un petit écran LCD de 3,3 cm à la manière des emplacements du carton des pellicules sur les appareils argentiques. Cet écran sera dédié à l’affichage des différents filtres utilisés pendant la prise de vue, ou des réglages, et ce à titre indicatif. Il ne sera en effet pas possible d’afficher les clichés pris via cet écran. 

l’écran pivotant du X-Pro 3

Une fiche technique globalement alléchante

Pour le reste de ses caractéristiques, le X-Pro 3 sait répondre à une demande venant de photographes de plus en plus exigeants. Une rafale à onze images par seconde, une sensibilité allant jusqu’à -6 IL et une plage de ISO montant au maximum à 51 200 complète ce boîtier ultra performant. Il permet également de filmer en 4K DCI à trente images par seconde. Un bon compromis pour les photographes de terrain, comme pour les vidéastes amateurs. 

Les disponibilités et prix du X-Pro 3 (boîtier nu) seront les suivantes :

Noir – 1899 € – disponible à partir du 28 novembre
Noir Dura – 2099 € – disponible mi-décembre
Argent Dura – 2099 € – disponible mi-décembre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

0 comments

Les Sony World Photography Awards s’exposent à Paris pendant une semaine

Sebastião Salgado : son nouveau livre GOLD